Comment devenir beatmaker professionnel et vivre de ses beats ?

devenir beatmaker professionnel
Le beatmaker est un artiste de l’ombre. Souvent enfermé dans son studio, le casque bien vicé sur les oreilles, il compose patiemment de la musique sur laquelle rappeurs ou chanteurs viennent poser leurs textes.
Même s’il travaille sur un ordinateur, le créateur d’instrus est avant tout un musicien. Inspiré en permanence, il est capable de créer des mélodies harmonieuses et efficaces afin de les vendre à divers interprètes à la recherche de la bonne prod.

Devenir beatmaker professionnel ne se fera pas du jour au lendemain. Vous aurez besoin d’une bonne dose de talent ainsi que d’un amour inconditionnel pour la musique que vous produirez afin de réussir à tutoyer les sommets de la MAO.

Le travail acharné sera également un paramètre décisif dans votre carrière. Si vous ne comptez pas vos heures et que vous possédez les bons outils, vous aurez une petite chance de vous faire une place dans l’univers très concurrentiel du beatmaking.

 

createur instru musicien

Apprendre à jouer d’un instrument

Commençons par les bases. Si vous voulez composer votre propre musique sans vous contenter bêtement de copier le travail des autres, achetez-vous un instrument de qualité et bossez-le à fond.

L’idéal est de se mettre au piano car la majorité des instrus se façonnent avec des accords de synthé. La guitare vous sera très utile également.

Associés à des plugins à installer sur votre logiciel de MAO, ces deux-là vous permettront de reproduire le son de tous les instruments de la planète.

C’est en superposant ces diverses sonorités que vous parviendrez à produire des morceaux inspirants.

Vous pouvez prendre des cours avec un prof confirmé ou essayer de vous faire la main tout seul en regardant des vidéos sur internet, peu importe. L’essentiel est d’être capable de lire une partition ou une tablature et de réussir à jouer vos titres favoris.
Dès que vous vous sentirez vraiment à l’aise, vous serez en mesure d’improviser vos propres compositions.
apprendre a jouer instrument

Bien choisir son logiciel

Une fois que vous aurez bien apprivoisé votre instrument, vous pourrez le brancher à votre PC afin de vous enregistrer et de commencer à travailler vos premiers beats en associant vos compositions à des samples efficaces.

Il existe différents logiciels de MAO (musique assistée par ordinateur) et il ne sera pas facile de savoir lequel choisir. Le fonctionnement de base sera le même partout : connecter son instrument, importer une banque de son, combiner le tout avec des effets, tout ça sera possible.

La différence se situera surtout dans le graphisme et dans l’organisation des divers éléments. Le mieux est d’en essayer plusieurs et de voir sur lequel vous vous sentez le plus à l’aise.
La plupart des programmes de beatmaking possèdent des versions d’essai gratuites, vous pourrez donc les tester sans avoir rien à débourser.
Voici justement une petite liste des stations audionumériques les plus populaires, disponibles sous Mac et Windows :
  • FL Studio : un logiciel idéal pour les DJs et les producteurs de musique électronique.
  • Reason : le top pour les musiciens car il comporte une grande sélection d’instruments virtuels.
  • Ableton Live : un programme pour accompagner les artistes sur les concerts.
  • Cubase : le logiciel historique de la MAO.
  • Logic : disponible uniquement sous Mac, il plait beaucoup aux utilisateurs de ce système d’exploitation.
  • Pro Tools : sans doute le DAW le plus populaire, il est très accessible pour les débutants.

Se former

suivre cours mao

Même avec une bonne maîtrise de l’informatique, vous vous rendrez vite compte qu’il est très difficile de s’y retrouver dans ces logiciels de beatmaking.

Si vous décidez d’apprendre tout seul dans votre coin, cela vous prendra énormément de temps et vous passerez certainement à côté de pas mal de choses.

En 2019, il existe des formations pour devenir beatmaker professionnel à tous les prix qui vous enseigneront pas à pas comment bien utiliser tous ces outils complexes.

Certaines écoles spécialisées comme l’École Nationale Supérieure Louis Lumière de Saint-Denis proposent des cours de MAO dans leurs locaux mais la grande majorité des beatmakers préfèrent se former en ligne via des plateformes digitales.

Ceci s’explique par les nombreux avantages qu’offre ce genre de système. En voici trois principaux :

  1. Un apprentissage flexible : Une fois inscrit, vous aurez accès à des vidéos très détaillées que vous pourrez mettre en pause, reprendre plus tard ou revisionner à volonté.
  2. Des horaires libres : Les cours seront accessibles à tout moment. Il sera donc possible d’y accéder après le boulot ou pendant le weekend.
  3. Des professeurs de qualité : La plupart des formations sérieuses sont assurées par des professionnels du monde de la musique. Leurs enseignements sont donc précieux car ils proviennent directement du terrain.

À vous de faire vos petites recherches pour dénicher le programme idéal. En fonction de votre budget mais aussi du feeling, le formateur qui vous fera progresser est un choix très subjectif.

Faire connaître votre musique

Après quelques années d’apprentissage, des morceaux intéressants devraient commencer à sortir de votre home studio. Ce sera le moment de mettre le paquet sur la promo afin que les artistes entendent parler de vous.

À partir de là, vous aurez le choix parmi toute une palette de techniques marketing à adapter en fonction de votre profil.

La première étape sera de bien sélectionner votre cible. Il faudra écouter avec attention les interprètes qui évoluent dans votre univers musical afin de découvrir les personnes qui vous ressemblent.

Commencez d’abord par vous intéresser à la scène locale mais n’hésitez pas à élargir votre champ d’action.

Des producteurs d’instrus amateurs méconnus ont parfois réussi à attirer l’attention de grosses pointures de la chanson alors pourquoi pas vous.

  • Créez un profil sur les différents réseaux sociaux et soyez actif.
  • Publiez des démos de vos béats sur des sites gratuits comme SoundCloud.
  • Mettez-les en vente sur les plateformes dédiées comme BeatStars.
  • Envoyez-les directement aux artistes et aux producteurs.

Le beatmaking est un métier totalement digital. De la création à la promotion, vous devrez maîtriser les nouvelles technologies à la perfection pour espérer réussir.

Les deux principales compétences à posséder pour devenir beatmaker professionnel sont la création d’une musique percutante et la mise en place d’une communication en béton.

Avec des qualités au-dessus de la moyenne dans ces deux volets, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Il suffira d’un petit coup de pouce du destin pour devenir l’instigateur des hits de demain.

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de votes : 9

Aucun vote pour le moment

Vous devriez aimer...