Comment signer avec un label de musique (major ou label indé) ?

Vous êtes passionné de musique et vous sentez qu’il est temps de faire avancer votre carrière en signant avec un label.

La concurrence peut cependant être rude dans la jungle de l’industrie musicale et il n’est pas toujours facile de sortir du lot en tant qu’artiste.

Comment réussir à se démarquer et à signer un contrat avec un label de musique ?

 

Construire un projet musical cohérent

Pour convaincre un label, il est important de montrer que vous avez un projet professionnel solide et bien construit.

Ne faites pas l’erreur de vous précipiter comme un grand nombre d’artistes trop pressés de percer dans le milieu ! Élaborer un projet musical prend du temps, c’est un réel investissement.

Développez une fanbase solide

Votre univers musical doit retranscrire votre passion et votre personnalité d’artiste. Soyez original et créatif, parlez des thèmes qui vous tiennent à cœur. Dans un secteur aussi concurrentiel que la musique, il est essentiel d’avoir un style musical bien à soi.

Ayez au moins un EP ou un répertoire de titres à présenter au label pour montrer votre sérieux. Vous aurez en effet peu de chances d’être repéré si vous n’avez qu’une ou deux chansons au compteur. Passez du temps à l’écriture et à la composition de vos créations, il faut que chaque titre soit abouti. N’hésitez pas à demander des avis autour de vous, de préférence à des personnes qui connaissent bien l’industrie musicale. Se soumettre aux critiques est le meilleur moyen de progresser et de faire évoluer sa musique.

Travaillez également votre identité visuelle : logo, couleurs, typographie du nom de votre groupe ou de votre nom de scène, photos professionnelles…

Se faire connaître et développer une fanbase solide

Une fois votre projet bien ficelé, il faut séduire votre public et développer une fanbase. Votre notoriété sera un argument de poids pour prouver votre potentiel aux labels.

Concerts et prestations live

Commencez par démarcher toutes les salles de spectacle de votre ville et de votre région pour faire en sorte d’être programmé localement. Faites des concerts et montez sur scène le plus souvent possible : c’est de cette façon que les gens vont vous repérer. Avoir une bonne présence scénique est également un atout non-négligeable. Interagissez avec le public, misez par exemple sur l’humour ou sur un discours engagé : l’idée est d’offrir un vrai spectacle, qu’on se rappelle de vous. Si le public apprécie votre musique, vous pourrez faire grandir votre fanbase en peu de temps.

Il y a de nombreuses possibilités pour un jeune artiste ou un groupe de musique qui débute : showcases, festivals, tremplins jeunes talents, foires locales… Dès que vous avez connaissance d’un évènement autour de vous, contactez les organisateurs et tentez d’organiser une prestation.

Contactez également d’autres musiciens plus connus au style de musique similaire ou que vous appréciez et proposez-leur de jouer durant leur première partie, ou de partir en tournée avec eux.

Essayez d’accroître votre visibilité dans les médias en invitant des journalistes à vos concerts et en obtenant des articles de presse, des passages à la radio ou à la télévision, des interviews… Un dossier de presse conséquent peut faire la différence auprès des labels de musique.

Misez sur une présence web et les réseaux sociaux

 

Réseaux sociaux et présence web

Être actif sur les réseaux sociaux est dorénavant incontournable : créez-vous un compte Facebook, Instagram ou Twitter et publiez du contenu autant que possible. Dates de concerts, photos, affiches, vidéos YouTube… Il faut animer vos pages de façon régulière et privilégier l’interaction avec vos fans. Montrez-leur que vous êtes un artiste accessible, qui se soucie d’avoir une bonne relation avec son public.

YouTube est un très bon outil pour percer dans le milieu musical et faire connaître votre talent au-delà de votre région et des frontières du pays. Beaucoup de musiciens ont d’ailleurs été repérés via cette plateforme. Enregistrez des vidéos et partagez-les sur YouTube. Vous pouvez filmer vos prestations en live, les morceaux joués en studio ou chez vous, vos répétitions… L’important est de privilégier les vidéos de haute qualité, quitte à investir dans une bonne caméra ou faire appel à un professionnel.

Il est bien sûr indispensable d’avoir un site internet professionnel. Travaillez le design et publiez un contenu riche : votre présentation ou celle de votre groupe, votre histoire avec la musique, les dates de vos prochains concerts, la possibilité d’écouter vos morceaux directement sur le site…

Se faire accompagner pour signer avec un label

Il est normal d’être un peu hésitant quand on débute une carrière et de ne pas connaître toutes les bonnes pratiques. C’est pourquoi de nombreux musiciens choisissent de se tourner vers des structures d’accompagnement de projets musicaux. Ces dispositifs sont là pour maximiser vos chances de vous faire repérer en vous guidant sur différents aspects : comment trouver des salles où se produire, promotion de votre musique, volets techniques…

Se rapprocher d'une  structure d'accompagnement avant de signer avec un label

Si vous disposez d’un budget important, offrez-vous les services d’un agent artistique. Son travail est de faire fructifier votre projet artistique en développant votre réseau professionnel et en vous trouvant toutes sortes de contrats (labels, maisons de production, salles de spectacle, festivals…). Il pourra vous aider à améliorer votre communication, votre présence scénique et votre image en général. C’est un vrai investissement, mais si vous êtes confiant dans votre projet, cela peut vraiment porter ses fruits.

Cibler les bons labels

Il existe beaucoup de labels français et étrangers. Il convient donc de cibler ceux qui vous intéressent et qui seraient selon vous les plus compatibles avec votre genre musical.

Essayez de comprendre comme ils fonctionnent, quelles sont leurs exigences. Renseignez-vous sur les autres artistes avec lesquels ils travaillent, par exemple sur la façon dont ils ont été remarqués.

Tentez d’entrer en contact pour pénétrer tout doucement dans leur réseau, en les contactant sur une plateforme professionnelle comme LinkedIn par exemple. Fréquentez les mêmes lieux et envoyez-leur des invitations à vos concerts si ce sont des labels locaux.

La démo professionnelle pour assurer votre dossier

Envoyer une démo professionnelle

Lorsque le moment est venu d’envoyer votre démo, assurez-vous que votre dossier soit complet et qu’il ait l’air professionnel.

Si vous pouvez vous le permettre, enregistrez votre démo dans un studio professionnel pour garantir un son de qualité. Sélectionnez vos meilleurs titres, ceux qui ont eu le plus de succès et qui représentent le mieux votre univers.

Envoyez tous les documents promotionnels en votre possession : dossier de presse, photos, liens vers votre site, vos réseaux sociaux, vidéos…

Les labels sont extrêmement sollicités, la personne qui reçoit votre dossier doit donc comprendre qui vous êtes rapidement sans avoir à faire des recherches de son côté.

N’hésitez pas à faire des relances si vous n’obtenez pas de réponse après quelques semaines. Soyez commercial dans votre démarche, comme dans n’importe quel milieu il faut savoir se vendre pour espérer percer.

Et surtout, soyez persévérant ! Faire une carrière dans la musique est difficile mais pas impossible si vous combinez talent, ténacité et volonté.

 

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Vous devriez aimer...