Les meilleures alternatives à Zimbalam pour distribuer sa musique

image zimbalam

Zimbalam a été créée par le label français Believe Digital en 2009 pour relayer les artistes indépendants aux plateformes de distribution de musique comme Amazon Music, iTunes, Fnac, Deezer ou Spotify.

En effet, accéder à ces plateformes est un vrai parcours des combattants pour les musiciens indépendants. Des entreprises comme Zimbalam, il en existe des dizaines. On les appelle les distributeurs digitaux, et leurs services moyennent des frais de prestation.

En 2016, Zimbalam a fusionné avec Tunecore, un autre géant américain de la distribution de musique en ligne pour conquérir ensemble le marché des distributeurs digitaux. Cette fusion n’a pas été une bonne nouvelle pour tout le monde.

Bien que la migration de Zimbalam vers Tunecore ait été gratuite, les petits musiciens ont vu s’élever le montant des commissions prélevées sur les albums qu’ils ont déjà soumis à Zimbalam.

Cette dernière a alors quelque peu perdu la cote auprès des artistes, qui s’ouvrent alors vers d’autres alternatives. iMusician, Ditto Music ou encore Routenote. Ce sont tous des distributeurs digitaux qui ont su se faire un nom sur le marché de la musique en ligne.

1. iMusician

imusician logo

 

> Lire le test complet d’iMusician

Pour l’histoire, le distributeur digital iMusician a été créé à Zürich en 2007, en réponse au déclin de l’industrie musicale.

La distribution de musique sur CD n’étant plus la solution, les créateurs d’iMusician ont misé sur la distribution en ligne, à la fois pour protéger les musiciens et assurer à ceux-ci des services abordables.

iMusician s’occupe du côté managérial pour que les artistes puissent se consacrer uniquement à la musique.

Aujourd’hui, plusieurs artistes indépendants se développant sur iMusician enchaînent les concerts partout dans le monde.

Pourquoi choisir iMusician ? Voici les avantages :

  • Quatre types de tarifs adaptés à tous les profils de musiciens, que vous choisissiez de diffuser uniquement quelques singles, des EP ou des albums ;
  • pas de seuil minimal pour le paiement de vos dûs ;
  • pas de frais annuel ni de commission ;
  • iMusician se charge de la sécurisation de vos droits de propriété ;
  • inscription gratuite, code ISRC (International Standard Recording Code) gratuit ;
  • tableau de bord pour suivre au quotidien les téléchargements et les streams ;
  • une équipe disponible pour vous à tout moment.

L’inconvénient qu’on a pu relever chez iMusician : le paiement n’est possible qu’après trois mois après l’inscription, et il se fait mensuellement, alors que chez d’autres distributeurs, le paiement se fait immédiatement après la demande.

 

2. Tunecore

tunecore

> Lire le test complet de Tunecore

Tunecore a acquis plus d’une dizaine d’année d’expérience dans la distribution digitale. Cette entreprise américaine est présente dans le monde entier pour fournir aux artistes de tous les horizons des outils de publishing de pointe pour élargir leur fanbase.

Sa mission est de soutenir les musiciens indépendants, de faire valoir leur droit, et de les aider à évoluer dans leur carrière sans nuire à leur indépendance. Les bureaux de Tunecore sont présents surtout aux Etats-Unis et en Europe, avec des équipes disponibles, professionnelles et passionnées.

La présence de Tunecore est également marquée sur les réseaux sociaux et à travers son blog pour mieux se rapprocher de ses musiciens.

Les raisons pour lesquelles vous devez choisir Tunecore :

  • Téléchargement de votre musique possible sur plus de 150 plateformes et dans plus d’une centaine de pays ;
  • 100% des royalties versés au musicien ;
  • suivi précis des téléchargements et des streams pour que vous puissiez localiser votre fanbase et orienter ainsi votre marketing ;
  • Tunecore propose la monétisation YouTube, le placement de votre musique dans les films, les publicités, etc.

Les inconvénients de Tunecore :

  • Des frais d’entretien d’album qui sont très élevés (50 €) ;
  • des frais annuels pour les singles.

 

3. Ditto Music

image ditto

Trois maîtres-mots prévalent chez Ditto Music : transparent, indépendant et simple. L’objectif de ce distributeur digital est de rendre l’industrie musicale plus juste pour les musiciens indépendants.

Depuis plus d’une dizaine d’années, Ditto Music a aidé plus de 150 000 musiciens indépendants. Niveau proximité, la boîte est imbattable avec des bureaux éparpillés dans le monde : aux USA, en Europe, en Australie et en Afrique du Sud, soit dans 16 pays.

Les avantages de Ditto Music :

  • Ditto Music se charge de votre publicité pour assurer votre visibilité sur certaines plateformes ;
  • un rapport quotidien vous est remis pour suivre l’élargissement de votre fanbase ;
  • la possibilité de diffuser des clips vidéos sur la toile ;
  • 100% des royalties récupérés.

Ses inconvénients :

  • Paiement d’un supplément nécessaire pour être présent sur d’autres plateformes ;
  • frais d’abonnement non récupérables quand aucune vente n’est réalisée ;
  • rapidité de sortie assez faible (en moyenne 3 semaines).

 

4. RouteNote

routenote logo

RouteNote est conçu pour toutes les catégories de musiciens : que vous soyez en train de percer, que vous ayez déjà atteint une vitesse de croisière dans votre carrière d’artistes, ou que vous soyez un label indépendant.

La flexibilité est le principal atout de RouteNote. Sa politique étant en outre de fournir le maximum de services à un moindre prix.

On peut en effet basculer entre l’offre RouteNote FREE et l’offre RouteNote Premium à tout moment.

Ses services présentent toutefois des inconvénients :

  • Le service de support au client répond dans un délai assez long : 72 heures.
  • La sortie sur les plateformes est assez lente (3 à 4 semaines).
  • Les statistiques sont fournies mensuellement si elles le sont quotidiennement chez les autres boîtes.
  • RouteNote retient 15% du montant des ventes pour l’option RouteNote FREE.

 

Le verdict !

Ainsi, le choix n’est pas facile quand il en vient aux distributeurs digitaux. Tout dépend de ce que vous voulez publier (single, EP ou album), de vos attentes et comment vous planifiez votre carrière musicale.

On choisirait Ditto Music pour la multitude des services qu’il a à offrir, sans oublier de noter que des stars de la musique comme Ed Sheeran ou Stormzy sont passés par cette boîte.

On choisirait iMusician pour une question de rentabilité et de performance. Pour à peu près les mêmes services fournis par les autres boîtes, les prix à payer sont assez raisonnables.

Quoi qu’il en soit, l’essentiel pour vous en tant qu’artiste est que vous vous consacriez à la création et à la production. Les distributeurs digitaux se chargeront du reste.

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote pour le moment

Vous devriez aimer...