Les 7 Meilleurs Préamplis Micro pour votre Home Studio

7 meilleurs préamplis micro classement comparatif

Si vous êtes un musicien ou un groupe débutant, ou plutôt un musicien qui cherche à acquérir un matériel plus professionnel pour améliorer le rendu de vos créations, vous avez certainement déjà dû chercher à acquérir un préamplificateur micro.

L’offre est large, tout comme la fourchette de prix proposée. Cependant si un matériel est onéreux, cela ne veut pas forcément dire qu’il est de qualité.

Dans ce guide d’achat, nous partagerons avec vous les critères à prendre en compte pour bien choisir votre appareil ainsi que notre sélection des sept meilleurs préamplis micro disponibles sur marché en ce moment.

Le préampli micro en quelques mots

amplifier son enregistrer microphone preampli micro avis

Un préamplificateur de microphone sert, comme son nom l’indique, à amplifier les sons enregistrés depuis un microphone.

Selon leurs circuits internes, les préamplis micro permettent de faire ressortir un son aux tons différents que ceux captés à l’entrée.

Si vous cherchez un son plus transparent, il faut vous tourner vers des préampli conçus pour être employé sans transformateur.

Si vous choisissez un préampli avec un transformateur, sachez que certains d’entre eux permettent d’offrir au son entrant une couleur différente.

Il existe deux types de préamplificateur micro : les préamplis à transistor, qui ont des conceptions légères et économiques, et les préamplis à lampes. Ce type de préamplificateur permet d’obtenir un son plus doux en ayant accès à une tolérance supérieure aux surcharges ainsi qu’une large plage dynamique.

Toutefois, les préamplis micro à lampe demandent plus d’électricité pour fonctionner car ils se branchent sur des tensions plus élevées.

De plus, ce type de matériel est plus fragile, à cause de la composition des lampes en verre. Il n’est donc pas facilement transportable.

Enfin, remplacer une lampe peut se révéler assez onéreux.

Le préampli micro à l’usage

utiliser dans monde professonnel preampli micro avis

Les microphones ne peuvent pas sortir un son assez puissant sans modification ou amplification.

Il vous faut donc un préamplificateur afin que le signal sonore capté par le microphone soit suffisamment fort et puisse être utilisé dans un milieu professionnel.

En somme, vous trouverez toujours une fonctionnalité pour contrôler le volume sur un préamplificateur.

Vous pourrez également retrouver sur tous les modèles une prise d’alimentation fantôme 48 volts pour connecter certains micros demandant ce type d’alimentation.

Enfin, selon les modèles, il existe d’autres fonctionnalités plus ou moins utiles. Si vous disposez d’une micro assez sensible, il est possible de trouver des préamplis équipés de pads de diminution de volume.

D’autres préamplificateurs sont dotés de coupe-bas, de switches d’inversion de phase, d’égaliseurs, de compression ou encore de distorsion harmonique.

Les 7 meilleurs préamplis micro : Classement et comparatif

1- ART Tube MP

art tube mp preampli micro avis

Ce préamplificateur est très compact et peu encombrant. Par conséquent, il se contente d’une prise unique 12AX7 à 9V avec un réglage d’output et d’input. Il dispose également de trois boutons poussoirs. Sa finition en métal constitue un gage de solidité.

L’ART Tube MP permet d’obtenir un son assez chaud, sans être gras. Il a l’avantage d’avoir peu de fonctionnalité. Ce qui agrémente sa prise en mai.

Voici le matériel qu’il vous faut si vous êtes un musicien qui cherche à produire un son professionnel.

Toutefois, si vous cherchez un préamplificateur pour une performance live, il est conseillé de vous tournez vers un autre préamplificateur de ce classement. En effet, il n’est pas pourvu d’EQ interne.

Difficile d’en tirer des sonorités variées sans devoir recourir à un équipement externe qui ne se trouve qu’en (home) studio.

Les points forts

  • Peu cher, moins de 50€ ;
  • petit et compact ;
  • finition solide ;
  • permet de sortir un son chaud.

Les points faibles

  • Poussé au fond, une certaine distorsion apparaît dans le son.
  • n’apporte pas beaucoup de nuance car dépourvu d’EQ interne.

2- Focusrite Scarlett OctoPre

avis focusrite scarlett octopre preampli micro

Ce préamplificateur vous permet d’enregistrer jusqu’à huit micros grâce aux entrées Scarlett. Il retransmet un son transparent tout en permettant un gain important. Ces huit entrées incluent deux entrées instruments.

Le son ressort amplifié sans que le préampli y ait ajouté aucun bruit de fond. De ce fait, cet appareil est optimisé pour enregistrer le son d’une batterie.

En effet, les entrées ont été conçues pour gérer des variations extrêmes des signaux sonores entrants, à l’instar de ceux provenant d’une caisse claire et d’une grosse caisse par exemple.

Il est également doté d’une alimentation fantôme 48V pour chaque canal. Ainsi, vous pouvez y connecter un micro à condensateur.

Ce matériel offre une plage dynamique très large, jusqu’à 109 décibels, et permet une conversion AN précise et fiable pour n’importe quel mixage ou enregistrement. Chaque canal se dote d’un vumètre à LED 5 segments et vous permettent de contrôler précisément le gain recherché.

Notez que cet équipement dispose de deux connexions ADAT, qui supportent huit canaux à 96 kHz ou quatre canaux à 192 kHz. Ainsi, vous pouvez y connecter une interface audio équipée d’entrées ADAT grâce à un câble optique.

Si vous travaillez avec un système numérique, ce préampli dispose d’une horloge de haute précision. Il présente en effet une entrée E/S Word Clock. Le rendu est stable grâce à la technologie JetPLL

Les points forts

  • Très bon rapport qualité-prix ;
  • son doux et rond ;
  • potentiomètres précis ;
  • design et finition irréprochables.

Les points faibles

  • Si vous travaillez avec un micro à ruban, le gain peut être un peu limité.
  • Absence d’AES/EBU.

3- SPL Goldmike 984

spl goldmike 984 preampli micro avis

Il s’agit d’un modèle de préampli à lampes qui à deux canaux. Le son retransmi est transparent et sera très adapté si vous cherchez un appareil qui respecte les timbres du son entrant. Cela reste valable avec un instrument acoustique ou électroacoustique.

Cet appareil est doté d’un circuit “Flair” qui permet d’obtenir un signal plus détaillé et intelligible.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser la présence des lampes, le son est transparent, mais les dynamiques et les transitoires sont retransmis avec clarté et précision.

Notez aussi que les aigus sont doux, sans jamais être criard. Par conséquent, si vous rechercher cet effet pour votre musique, il vaudrait mieux vous tourner vers un autre appareil.

En effet, si vous rechercher à amplifier un son pêchu, du Hip Hop ou du rock agressif, il est possible que cet appareil vous semble manquer de force.

Le SPL Goldmike 984 efface aussi les fortes percussions et les basses pour garder un son léger, précis et fin.

Les points forts

  • Sonorité précise et claire;
  • bon rapport qualité-prix.

Le point faible

Manque de dynamisme pour certains styles de musique.

4- OctaMic XTC

octamic xtc preampli micro avis

Cet appareil se place directement dans le haut de la gamme des préamplis proposés sur le marché.

En plus de son rôle préampli, il peut aussi remplir la fonction de convertisseur AN / NA de référence. Notez qu’il peut entièrement être contrôlé à distance via USB, MIDI ou MADI.

L’appareil dispose de huit canaux à 192 kHz de conversion AN 24 bits. Ce qui se traduit par huit entrées pour microphones, et pour les instruments de qualité RME.

Le son sortant offre une distorsion très faible et un bruit de fond presque inexistant.

L’OctaMic XTC permet de préserver la qualité du signal entrant et de l’amplifier suffisamment pour l’exploiter dans un studio.

Les points forts

  • De multiples formats de connectiques ;
  • 8 préamplis micro/ligne/instrument ;
  • commande à distance complète ;
  • Class Compliant pour fonctionner sur iPad ou Mac.

Les points faibles

  • Le prix, un peu élevé pour un musicien ou un groupe débutant.
  • Pas de sortie adat line autre qu’asymétrique par les sorties casques.

5- Golden Age Project Pre-73 MKIII

golden age project pre 73 mk3 preampli micro avis

Cet appareil présente un assortiment de connectique très complet pour un préampli dans cette fourchette de prix. Il est équipé de deux entrée XLR/TRS Combo et deux sorties XLR et Jack 6,35 sont présentes à l’arrière.

À l’avant de la machine, vous pouvez retrouver une connexion DI, un switch pour activer l’alimentation 48V et un switch « Low Z » qui sert à pallier l’écart d’impédance avec certains micros dont l’impédance de sortie est plus faible que les standards, notamment pour les micros à rubans.

Le potentiomètre de gain propose des valeurs oscillantes entre -80 et -20 pour le niveau MIC et entre -20 et +10 pour le niveau LINE.

Quatre LED vous indiqueront le niveau de sortie du préamplificateur. Toutefois, vous ne retrouverez pas de pad d’atténuation au cas où vous auriez un micro ayant un niveau de sortie plus élevé que les standards du marché.

Le son entrant ressort coloré avec une ampleur appréciable.

La connexion DI permet également de sortir un son assez chaud, qui vous permet de souligner les qualités de l’instrument que ce soit pour un synthé, une basse ou une guitare. Néanmoins, il s’avère qu’à l’utilisation, le réglage de gain se révèle parfois dur.

3 positions « off » sont proposées pour le réglage du gain : une entre les gains maxima MIC et LINE, une entre les gains MIC -50 et -55 et une dernière entre les gains minima MIC et LINE. Entre les différents réglages, le signal s’interrompt.

Notez aussi que les switches ne semblent pas être conçus pour durer. Il faut les manipuler avec fermeté pour obtenir la position voulue et que la commutation se fasse.

Mais dans l’ensemble, le Golden Age Project Pre-73 MKIII bénéficie d’une construction robuste et bien pensée.

Les points forts

  • Le switch LOW Z ;
  • le son ;
  • le rapport qualité/prix hors pair ;
  • la connectique complète.

Les points faibles

  • L’alimentation 24V externe ;
  • la qualité et la durabilité des switches.

6- Universal Audio 6176

universal audio 6176 preampli micro avis

Cet appareil réussit à réunir un préamplificateur micro classique, à lampes (notez ceci) et un compresseur 1176LN. La présence des lampes permet de sortir une sonorité chaude et colorée.

Si la plupart des appareils permettant des enregistrements numériques offrent une large palette de possibilités et de flexibilités, beaucoup de consommateurs ne retrouvent pas la qualité audio recherchée. Cette dernière étant limitée par les étages d’entrées présents sur ces dits appareils.

L’amplificateur d’Universal Audio présenté ici permet justement de rehausser n’importe quel type de son entrant, que ce soit une voix, un instrument ou un vibraphone.

Notez que vous n’aurez pas de grandes difficultés pour configurer cet appareil, mais certains réglages restent fins.

Par conséquent, si vous débutez, il est peut-être préférable de vous tourner vers un appareil plus facile à prendre en main afin d’apprendre à maîtriser complètement ce genre d’équipement.

L’Universal Audio 6176 est doté d’EQ internes qui permettent de changer le son sortant immédiatement, sans avoir à faire de longues manipulations, ce qui est assez pratique.

En revanche, les options proposées pour faire varier l’impédance se ressentent moins à la sortie.

Toutefois, si vous cherchez à obtenir un son un peu saturé et chaud, le gain proposé est suffisant et les lampes aident à obtenir ce type de résultat. Ce qui rehausse la qualité des voix enregistrées.

Les guitares et les basses, qu’elles soient acoustiques ou électriques sont également bien rendues, sans saturation si le préampli est bien réglé.

Les points forts

  • Son en sortie coloré et chaud, idéal si vous souhaitez jouer une musique au style “vintage”.
  • Manuel clair qui permet de bien maîtriser l’appareil pour en tirer le meilleur.

Les points faibles

  • Réglages fins, qui nécessite une certaine connaissance de ce type d’appareil.
  • Prix un peu élevé.

7- TritonAudio FetHead

tritonaudio fethead preampli micro avis

Ce dernier appareil présenté ici est assez particulier car il est réservé à ceux qui possèdent déjà un préamplificateur.

En effet, il n’est pas intégré à une interface audio, il n’est pas au format « rack » et ne dispose pas de nombreux réglages. Sa taille est très réduite et il ne se suffit pas à lui-même pour amplifier un micro.

Toutefois, ce petit équipement est très utile, car si vous débutez, il est possible que votre (home) studio soit équipé avec un ou plusieurs préamplis qui offrent un gain qui ne vous satisfait pas.

Mais vous n’avez peut-être pas le budget pour investir dans un préamplificateur de qualité qui résolve ce problème.

C’est là que le FetHeat peut vous être très utile.

Cet appareil peut fournir 27 décibels de gain. Ce qui n’est pas suffisant pour amplifier à lui seul un micro, vous en conviendrez. Il obtient ce résultat grâce à un circuit d’amplification qui fonctionne avec quatre transistors JFET.

Grâce à cet apport qui reste faible, le bruit de fond sera presque inexistant à la sortie.

De plus, l’impédance d’entrée de l’appareil est très élevée : 22 kOhms. Ce qui permettra d’améliorer le son entrant de votre micro à ruban ou de votre micro dynamique.

L’appareil permet aussi de rendre le son entrant plus précis avec des aigus plus audibles ; une correction qui n’affectera pas le signal de sortie si vous n’utilisiez qu’un préamplificateur de qualité moyenne.

En somme, ce TritonAudio FetHead peut être adapté à n’importe quelle interface audio et est très accessible (comparé au prix d’un nouvel préamplificateur micro).  Il vous permettra d’améliorer facilement le rendu de vos enregistrements et de gagner en crédibilité auprès des professionnels du son.

Les points forts

  • Petite taille, très peu encombrant ;
  • 27 dB de gain ;
  • amélioration du son à la sortie grâce à l’impédance d’entrée très élevée.

Les points faibles

  • Gain limité pour amplifier à lui seul un microphone.
  • Réduction du bruit de fond dépendante de l’interface avec lequel le FetHead est utilisé.

Les 4 principaux critères de sélection d’un préampli micro

Si vous êtes un musicien débutant, les préamplis présentés dans ce classement peuvent tous vous sembler identiques.

Pour vous aider à faire vôtre choix, voici les quatre critères à prendre en compte avant d’acheter un préampli micro.

1- Le nombre de canaux

choisir preampli micro selon nombre cannaux avis

En premier lieu, vous devrez déterminer  le nombre de canaux (et donc d’entrée) dont vous aurez besoin.

Pour un musicien débutant, une entrée ou deux peux suffire, puisque vous aurez sûrement à enregistrer séparément vos instruments la plupart du temps.

Le seul cas où vous pourriez avoir besoin de plus d’entrées, ce sera pour enregistrer une batterie ou un instrument du même genre. Dans ce cas-là, tournez-vous vers des préamplificateurs à 8 entrées.

Notez évidemment que il y a de canaux disponibles, plus le prix sera élevé.

2- L’entrée instrument (DI)

Chaque instrument présente un niveau différent de celui de votre microphone. Il en va ainsi pour les guitares électriques ou les basses par exemple.

Pour contrebalancer ce déséquilibre, certains préamplificateurs sont munis d’une entrée instrument à la bonne impédance. Celle-ci fonctionne grâce à un boîtier de DI.

Par conséquent, si le préampli que vous avez choisi n’a pas d’entrée instrument, vous devrez investir dans une boîte DI à part pour ajuster le niveau de signal de votre micro.

Pour choisir entre ces deux solutions, intéressez-vous au prix de la boîte ajouté au préampli.

Si vous trouvez un préamplificateur à un prix plus modeste équipé d’une entrée instrument, tournez vous plutôt vers ce matériel.

3- La couleur du son

son transparent colore amplificateur micro avis

Les préamplificateurs micros donnent généralement deux résultats au niveau de la couleur du son : un son transparent ou un son coloré.

Les équipements retransmettant un son transparent amplifient le son sortant du micro sans pour autant ajouter de saturation ou modifier ses fréquences. Le son est neutre et sans coloration.

Au contraire, ceux qui retransmettent un son coloré amplifient le son sortant du micro de façon modifiée, en ajoutant des harmoniques ou en jouant sur la répartition des fréquences.

Ils procurent un son plus dynamique, plus chaud, rauque, dense, avec une sensation stéréo ou 3D plus intense.

Ce genre de résultat s’obtient souvent avec un préamplificateur à lampe. Il vous faudra donc investir plus d’argent si vous souhaitez obtenir une sonorité plus marquée, car les modèles à lampes peu chers sont souvent décevants.

4- Le gain

Enfin, le but d’un préampli étant d’obtenir un gain pour votre micro. La quantité que vous pouvez obtenir constitue l’un des critères primordiaux à prendre en compte pour bien choisir votre matériel.

En fait, tout dépend de votre équipement de base, et surtout du micro à votre disposition ou que vous comptiez acquérir.

Si ce dernier est assez dynamique, tournez vous vers un matériel qui peut apporter au minimum 60 dB de gain. En dessous de ce seuil, il est fort possible que votre préampli ne vous servira pas à grand-chose.

En effet, dans ce cas, vous aurez tendance à pousser votre préampli à ses limites. Ce qui pourrait ajouter un grain saturation ou générer un bruit de fond au signal de sortie.

En revanche, ce genre de souci n’apparaîtra pas avec un microphone statique. Alors, tournez-vous vers ce genre de micros si vous ne pouvez pas acquérir de préampli permettant un gain de 60 dB.

Verdict

Tous les préamplificateurs présentés ici ont démontré leurs qualités. Il vous appartient de déterminer celui qui conviendra le mieux à vos critères de travail :

  • Avez-vous besoin d’amplifier plusieurs instruments ou non ?
  • Cherchez-vous à obtenir un son clair ou un son chaud ? 
  • De quel budget disposez-vous ?
  • Etc.

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment

Vous devriez aimer...