Comment avoir du flow quand on fait du rap ?

ecrire et ameliorer son flow

L’art musical représente un secteur de prédilection de la jeunesse.

Instrument de revendication de leurs droits ou de libération de leurs voix, elle leur ouvre la porte de la liberté et de l’épanouissement.

Certains genres musicaux, en raison de leur vocation ou leur historique culturelle contribuent à renforcer les aspirations de cette couche. Le rap par exemple, est un style musical qui a tiré ses racines du hip-hop et a acquis une excellente notoriété.

Ses techniques d’expression se sont diversifiées, approfondies et ont surtout été consolidées par les équipements de musique.

Toutefois, l’essence du rap perdure et il est fondamental pour un bon artiste de cette catégorie, d’avoir une juste maîtrise de son flow.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, nous vous partageons tous nos secrets dans cet article.

ameliorer son flow et percer dans le monde du rap

Le flow, c’est la base du rap

Débutant ou de niveau intermédiaire dans le rap, il est important d’en maîtriser le jargon.

Autrement, vous paraîtrez pour un novice au milieu d’une foule avertie. Faire du rap étant une affirmation de soi-même, de sa personne ou de ses idéaux, il n’est pas profitable pour votre carrière d’être en retrait face à vos homologues.

Pour cette raison, il convient de passer en revue le lexique musical du rap. Malgré une grande frivolité dans les textes, cet art musical accorde une place prépondérante au flow. Cette place de choix a entraîné la relégation des autres exigences formelles au second plan.

En effet, le flow peut représenter à la fois le rythme de la musique ou le rythme des paroles prononcées. Plus particulièrement pour le genre rap, le flow désigne la façon dont la parole s’écoule sur un style de sonorité.

C’est l’accord entre le débit du texte et la cadence de la musique. C’est donc la manière de débiter les paroles en concordance avec l’instrumental ou le tempo.

Cependant, au-delà d’une simple adéquation entre paroles et beat, il convient de remarquer que le flow est également un flux.

Comme tel, il désigne un ensemble d’éléments convergents et qui lui confère sa nature réelle. Ces éléments comprennent les paramètres d’écriture, de style auxquels s’ajoutent la vitesse, l’intonation, la voix, l’articulation, la modulation et l’accentuation des mots.

C’est dire donc que lorsque vous faites du rap, les paroles doivent émaner de votre cœur pour avoir l’impact et l’influence appropriés. Elles doivent aussi s’accorder au rythme de la musique afin d’induire une parfaite synchronisation.

constuire style particulier

Corrigez et améliorez le style de vos textes

Pour avoir un flow percutant, le plus important n’est pas prioritairement la voix, car il est quelque peu inutile d’avoir une bonne oralité si les mots sont totalement amalgamés ou dans une mauvaise logique.

En fait, la traduction anglaise de rap renvoie à rapping ou rhyming, employés pour désigner l’art de former des rimes.

Trop souvent, on a voulu fait croire que le rap constitue juste des vers rébarbatifs sans sens ni cohésion, mais, en réalité, la vérité est toute autre. Les textes conçus doivent répondre à un style savamment bâti.

D’ailleurs, ces rimes attribuent aux vers toute leur beauté et leur coup de cœur. Ils permettent de capter l’attention du mélomane sur un vers en le renvoyant à un autre tout en le faisant imaginer les possibles sens de construction du texte.

De plus, la cadence, la régularité et la fréquence des rimes confèrent au texte une certaine logique rythmique. Lorsque ces éléments sont en parfaite combinaison, la diction du flow se révèle beaucoup plus fluide et accentuée.

Il existe aussi une variante à cet entraînement. Par exemple, vous pourriez vous exercer à produire des effets syllabiques en employant certains mots dans le but de générer une sonorité cadencée.

Cette astuce se démarque du style classique des rimes, mais à la pratique elle donne au flow une cadence non négligeable.

N’hésitez pas à user des fruits de la technologie pour élargir vos choix de symphonies et de jeux de mots.

À l’issue de ces exercices, il devient plus facile, à force d’expérience de réaliser de belles improvisations. Il faut donc prendre le temps de soigner son texte, de le répéter et de le perfectionner.

art de former des rimes

Construisez-vous un style particulier et approprié

Le flow représente aussi la singularité, le style de l’interprète ou du compositeur. Les rappeurs s’identifient par leur style rédactionnel ou oral. Il existe toutes sortes de style : linéaire, complexe, cadencé, saccadé, etc.

Loin d’être un artifice pour s’établir une popularité, il est essentiel de se rendre compte que l’appropriation du flow est subjective.

Elle répond surtout à une commodité personnelle qui peut se baser sur les capacités ou le talent personnel.

Par conséquent, il n’est pas nécessaire de chercher à imiter le débit d’un autre interprète. Le plus important est d’adapter ses aptitudes à la cadence instrumentale.

Pour cela, lors de la rédaction des textes, vous devez effectuer des essais assidus pour vous assurer que vous êtes en mesure de trouver un débit de paroles convenable à vos capacités.

Autrement, des ajustements doivent être opérés sur la structuration de votre texte. Prenez donc le soin de composer personnellement vos lyrics en les séquençant régulièrement.

Une telle recommandation vous permet de vous approprier la force, l’intonation et l’accentuation que vous désirez insuffler à chaque mot. C’est cette intensité qui rejaillit lors de l’enregistrement au studio. De plus en plus, le flow s’est écarté du genre linéaire.

Il est devenu beaucoup plus souple et inventif. Si votre groupe musical est en pleine construction, alors il peut être utile pour chaque artiste de développer son approche personnelle afin de produire une équipe originale et plus créative.

Le travail est incontournable

Le rap est un processus musical complexe qui requiert une vivacité d’esprit. Un passionné de rap désireux d’améliorer sa prestance doit accorder beaucoup de temps au travail personnel, en particulier à l’écrit puis à l’oral.

Il doit fonder les bases de sa réussite sur sa prose, évaluer de nombreux schémas (syllabiques ou rythmiques) et de perfectionner son texte pour éviter les nuances oratoires.

En outre, un bon écrit soutient une bonne oralité et, par voie de fait, témoigne du style de l’artiste. Par ailleurs, le facteur temps est une notion fondamentale dans le rap et sa maîtrise est indispensable.

En réalité, tout exercice de diction ou de libération du flux doit être cadencé par un battement temporel rigoureux.

Généralement dans le rap, la musique est mesurée par un intervalle binaire identifié en quatre temps. Il est donc important de savoir pondérer sa voix au temps et au rythme.

Il va sans dire que c’est dans la mise en application constante de ces dispositions que le flow transparaît nettement de ces interactions convenablement ajustées.

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour le moment

Vous devriez aimer...
passer musique radio
Lire l'article

Comment passer à la radio ?

Tout groupe de musique qui se respecte, même les groupes qui se revendiquent non commercial, rêve de se…